Victoryne Moqkeuz, mon anagramme

Caroline Bordczyk, mon pseudo d'auteure

1 août 2013

Femme ta retraite c’est dans tes rêves !

Classé dans : PATRIARCACA TIRONS LA CHASSE ! — eructeuse @ 11 h 23 min

L’HOMME PROPOSE LA FEMME DISPOSE

 Femme tu disposes du droit d’être ce que je veux quand je veux

et je te façonne comme je veux

 baisée sous traitée sous payée

 c’est à prendre ou à laisser

 ta retraite tu peux rêver

je suis le maître des lieux le maître de tes lieux

je te traite et te sous traite

 où je veux quand je veux

et c’était très bon quand le code civil avalisait mes droits de seigneur de mon droit de cuissage éternel, et au travail, pas plus qu’à la maison, je ne me gêne…

 et c’était très bon quand rôtissaient ces femelles libertaires,

 Femme je te baise et comme je veux et je te retourne comme je veux et quand je veux

que tu dises non que tu dises oui tu es ma pute

 et je te le prouve

 tu n’auras jamais salaire égal

 tu n’auras jamais travail égal

 tu n’auras jamais responsabilités égales

en toute circonstance tu es ma pute

jusque dans l’enfantement je marque mon territoire en mon nom inscrit sur

 les registre de la vie …

 FEMME JUSQU’ A TA MORT TU BICHONNERAS TON  HOMME

LAVERAS SON LINGE RANGERAS SA MAISON

POUR SA PIPE DU SOIR IL AURA TOUJOURS UNE FEMME

DISPONIBLE DANS LE CHEPTEL DES BORDELS

FEMME TA RETRAITE C’EST DANS TES RÊVES

SAUF SI TU DÉCIDES UN JOUR QUE TON SERVAGE A ASSEZ DURE

mais pour vouloir ta liberté il faudrait y avoir goûté et ça l’homme prédateur commandeur législateur te la donne au compte gouttes car le

JOUR OU LES FEMMES SE RÉVEILLERONT CE SERA LA GRANDE RÉVOLUTION !!!!

texte écrit le 10 septembre 2010

Saigneurs et maîtres

Classé dans : Pétroleuse de pacotille la fille ! — eructeuse @ 10 h 38 min

Qu’importe la Grèce, l’Espagne ou autre zone de l’Europe, après avoir pillé saigné tant de pays et de continents, nos élites ne sont plus à cela près et en digne fils de leurs pères colonisateurs ont choisi d’AIDER la Grèce à condition que celle ci saigne à vif son peuple dans une récession que la philosophie du respect des droits de l’Homme réprouve !

 Il plane sur la planète un nuage dont les cendres pesteuses vont nous plonger dans une récession dite inéluctable, nuage aveuglant nos espoirs et nos consciences comme quand on envoie des hommes à la guerre :  «  fait ton devoir, c’est pour le bien de la nation » et le citoyen part faire son devoir, donne sa vie et ses enfants découvrent comme en France que les acquis de la résistance sont détruits petit à petit, que les trahisons à la mémoire des Héros, que les trahisons de la constitution sont commises à la tête de l’état !

 Le cri étouffé de la désespérance des peuples s’amplifie sur des cœurs déjà maintes fois trahis… tandis que déjà des peuples échafaudent de nouvelles barricades…

 Il plane sur la terre le souffle d’une guerre économique sans égale qui va assombrir les jours à venir…

texte écrit le 3 mai 2010

L’amour cette liberté

Classé dans : Hi ronde d'ailes — eructeuse @ 10 h 07 min

 

 

Ah l’amour charnel avec ou sans dentelle

ivresse des âmes et des corps unifiés

sexes enivrés

divinisés

 

SACRILEGE

 

Ah l’amour charnel avec tendresse et frissons

nous révélant à nous même

ouvrant des horizons

à défier les canons

 

INTERDICTION

 

Ah l’amour charnel avec plaisir et passion

souvent confondus confondants

sublimes émotions

explosant les barreaux des prisons conformistes

 

Ah l’amour charnel, fugace et éternel

avec son apocalyptique orgasme rebelle

loin de toute reproduction

invite à la libération

 

ENFER ET DAMNATION

 

Ah l’amour libre

 

l’amour de se dire, je vous désire sans anneau

fidèle ou infidèle

je vous désire vous, chair, sang, plaisir, être de vie

 

 

l’amour libre,

malgré les commérages des radotages des racolages

les marécages des verbiages

livre libérant libertaire

 

l’amour libre,

pied de nez dés-institué, aux censeurs voleurs de bonheur dont le couperet de la conformité bourgeoise veille en vieille diablesse d’une morale pudibonde nauséabonde qui a pignon sur rue comme la prostitution qu’elle engendre. La conformité formatée de la morale bourgeoise vieille sur nos consciences, distille sa philosophie restrictive, castratrice et dicte nos actes par religions interposées : le sexe en dehors du mariage c’est péché, le plaisir n’est ni un droit ni un devoir, seule compte la reproduction ! Souvenez vous les femmes honnêtes n’ont pas de plaisir, mais qu’y a t il de changé dans ce monde où les humains ne sont plus que des orifices à combler pour se faire du blé ?

Ah vous les apôtres ( de droite comme de gauche, oui la gauche y va de son chapelet aussi !) des religions qui nous enfumez avec vos doctrines et cautionnez les  boudoirs bourgeois, les bordels du peuple, les silences de la pédophilie… leurs victimes, la peur dans la chair, la nuit dans le cœur, tous mineurs face à l’ignominie,des enfants…

et dans ces lieux taxés de liberté, codifiés et tarifés, lieux permissifs d’une société d’hypocrites, l’homme vient acheter du plaisir, comme on achète du camembert, il vient se vidanger de temps en temps en se croyant libre et debout,

libre,

illusion de la liberté, persuader par cette acte de marchandisation : l’achat de l’ intimité d’une femme ou d’un enfant,

et voulant se croire grand parce que debout,

debout face ses frères possédants, avec illusion que cette possession de la femme lui donne accès à l’entrée de la grande confrérie, la grande tribu des possédants de la terre !

La boucle est bouclée… le capitalisme peut perdurer et la femme, peut continuer à espérer qu’un monde meilleur se lèvera demain, demain ?

 La femme est l’avenir du monde et toute libération de celle ci est une brèche dans le grand mur de toute prison. Les ficelles de son aliénation remontent de très loin et l’enfumage médiatique d’Ève et de sa pomme lui vaut sa damnation et sa vassalité éternelle !

Je n’oublie pas que des millions de femmes ont été tuées ou sont tuées au nom des religions parce que femme, alors quand on vient me vanter les religions par ci par là, même dans la presse dite de la gauche de la gauche !ça ne passe pas !

Trop, c’est trop, pour demain j’ai peu d’espoir !

 Texte écrit le 20 avril 2010

29 juillet 2013

J’AIME LE MOIS DE JUILLET DIT FRANCE

Classé dans : certains de mes écrits 2013,Hi ronde d'ailes — eructeuse @ 7 h 43 min

Ah que le mois de juillet m’enivre !

Ces belles moissons, ces belles fêtes, tout y est, la bière, le vélo, les héros du muscle qui s’agitent pour moi votre chère nation que vous regardez le bedon sur les genoux, la colère aux lèvres quand ils perdent, ah la bonne saison…

Pour vos émotions solidaires, vous avez les accidents du feu, de la route, de l’orage, vous en avez  pour votre redevance et puis  l’heure de la délivrance arrive, vite il faut partir, Ève fait les valises, pendant qu’ Adam astique les rétroviseurs…

L’appel de l’aventure, kilomètres, déshydratation, bouchons, la dure transhumance de la partance vers le soleil, de quoi glousser pendant trois jours devant votre machine à gober le bon jus de la vantardise.

Ah ma bonne populace occupée à survivre  sur les routes du plaisir de s’offrir quelques jours de répit loin des soucis de la vie…

Mais la vie se rappelle à vous, chers citoyens vacanciers, avec votre porte-feuille réduit en peau de chagrin, vos loisirs rétrécis, les enfants qui ne vont plus en colonie, et qui réclament ce que la société leur met sous leur nez, et puis vous voulez surtout oublier que la maison de retraite de mémé a augmenté,  qu’en rentrant les impôts attendent aux tournants, que la prime de rentrée du plus grand, c’est pas avant octobre, que le fioul va augmenter et qu’il va falloir trimer les dents serrées, priant que le patron ne délocalise pas…L’austérité a bon dos…je n’aime pas ce qu’on fait de vous !

l’injustice ce n’est pas une vie…

Ah le mois de juillet m’enivre avec mes feux d’artifices et la célébration de ma révolution, c’était quoi déjà ce qui mit le feu aux poudres…Une histoire de brioche …

Aujourd’hui même un pain au chocolat n’enflamme plus l’âme des républicains c’est dire si on dort …

 Je suis la France et j’ai mal à mon peuple ! Pourtant c’est si peu dire l’amour que je lui porte !

27 juillet 2013

PUTE OU PUTE

Pute ou pute ?

 Tout homme est-il potentiellement un client de la prostitution ?

Toute femme est-elle une pute en puissance ?

On ne nait pas pute on le devient ?

Un client qui achète un acte sexuel paie-t-il la TVA ?

Qu’est-ce qu’un rapport sexuel libre et consenti ?

Peut-on payer sans se faire baiser ?

Mon cul est libre et gratuit suis-je pire qu’une pute ?

Sucer est-il une option au baccalauréat ?

Comment porter plainte contre ces menstrues qui gâchent le gagne pain ?

Les clients des prostituées sont-ils des violeurs potentiels ?

Marie-Madeleine a-t-elle bien sucé Jésus ?

Le sexe est-il une marchandise ?

Croyez vous qu’un jour la femme sortira de sa vassalité ?

Le fric avilit-il le client, la prostituée, l’état, l’espèce humaine ?

Qu’est-ce qui pousse un être humain à acheter du sexe ?

Qu’est-ce qui pousse un être humain à acheter des esclaves ?

Qu’est-ce qui pousse un être humain à faire de son frère un esclave ?

Qui ne s’est jamais fait baiser gratuitement ?

La femme est-elle l’esclave de l’homme ?

La prostituée dit c’est mon choix, la porteuse de burqa dit c’est mon choix, la liberté peut-elle être une vassalité ?

Le sexe est-il une punition divine ?

Si Dieu a fait l’homme à son image, avec qui Dieu se prostitue-t-il ?

Qu’est-ce qu’une pute morale ?

Qui est la pute, le valet ou le maître ?

Pourquoi les femmes ne votent-elles pas dans certains pays ?

Qu’est-ce qu’être libre ?

Au fait qui est la pute, le client ou la prostituée ?

Dans la famille queutard je demande l’autre porc de Bretagne !

 

Dans la famille queutard je demande l'autre porc de Bretagne ! dans certains de mes écrits 2013 cloches-150x150Vallaud-Belkacem «suce son stylo très érotiquement»,tweeté Hugues Foucault, membre du parti chrétien-démocrate de dame Boutin, tout ce beau monde de Bretagne dans l’Indre.

Il a déclenché un tollé mercredi 19 juin 2013 sur Twitter.

Il a depuis effacé ses propos et présenté ses excuses à la ministre.

Mais il a bien montré qu’il ne comprenait pas le tollé qu’il a provoqué, preuve s’il est est que la bite ça ne pense pas et que ce n’est pas que l’apanage de DSK…

Le mec projette ses fantasmes et dit bien fort ce qui est de l’ordre de son privé à savoir ses fantasmes du moment, on peut être en manque de fellation et foutre la paix à ce pauvre stylo qui n’a rien demandé, ni dame Vallaud-Belkacem.

C’est du même type que le pédophile qui projette ses désirs sur l’enfant !

Décidément on ne lui a pas appris à éteindre sa bite dans son slip sept fois avant de tweeter à celui-là !!

On a les hommes politiques qu’on mérite ?

PIRATE !

Un peu de pitié pour dame Boutin, c’est un coup à finir sur le carreau !

boutin2-150x150 dans Féministe vindiou pour sûr !

texte écrit suite au tollé le 23 juin 2013   

26 juillet 2013

CANAL HISTORIQUE

Classé dans : Allergique hic !,certains de mes écrits 2013 — eructeuse @ 7 h 47 min

je je je, bla bla bla

caca ca toi toi toi

bla bla bla la vie 

bla bla bla ta vie

caca prout, moi moi moi

je vide le vide de ma vie

j’m'extasie sur la moquette bourgeoise jaunie

je chiale caca je mange caca

je défèque caca je chie la vie

mon essence, âme obsolète-tout s’en va-carbure au pétrole au nucléaire de leur égérie capitaliste

tout s’en va, tout s’en va, va-t-en crotte immonde

caca prout prout caca 

pardon chers frères de caca 

nous sommes tous frères de caca, merde, merde,

ma merde est politique, 

je te chie à la raie, misère, misère,

caca prout prout caca 

prout caca pardon,

je suis de la merde ambulante 

je fais ma dernière vidange dans mon petit panier à sciure 

faut être de la merde écologique 

nouvelle idéologie du « j’ai tout compris »

laissez passer l’ambulance

mon trou de balle a trop mal

je suis en partance…

bla bla bla bla bla bla 

mon pc ma télé explosés d’une overdose de merde…

Blogosphère, blogaustère, où es-tu?

Amis, ennemis, jolis, endormis sous une couche de vomi télévisuel?

Partie tirer la chasse d’eau de ton ennui, chacun, chacune centrés sur son trou de balle…

Prout !

 

Commentaires caustiques :

Vieux de la vieille : fais pas chier avec ta merde merde !

Multicolore: pourquoi toujours voir la vie en noir raciste !

Idiotutile: ta gueule t’es pire que le nabot !

Patron philosophe: chie bleu marine ça ira mieux !

Chialeuse: c’est magnifique, je pleure !

Ramhâge: comme c’est beau mais je n’ai pas tout compris,je ne fais pas de politique…

La faucille: révolutionnaire de pacotille !

nombriliste: je t’aime !

Texte évacué le 18 janvier 2013

AH ELLE JOUIT CINQ OU SIX FOIS DE SON PIED GAUCHE

Classé dans : certains de mes écrits 2013 — eructeuse @ 7 h 27 min

Vindiou voilà une info qui me chatouille l’oreille et m’envoûte la vue…La science en est toute retournée et moi souriante ! 

Mais je les comprends c’est fort intéressant c’est pourquoi je livre à dame science que sans culotte, j’ai la fesse révolutionnaire et l’orgasme transcendantal…de ma jouissance pas question de faire table rase…

Quand j’éructe ma colère dans les rues de France, ma jouissance est sans limite, je prends mon pied de chatte libertaire pour botter le cul de la bourgeoise marine chaussée qui veut me faire taire…

Quand un nazillon me crie « salope va te faire enculer », je suis aux anges han han, de voir que ce constipé de l’extase trouballelisse tic (nerveux le pauvre !) est conforme à son parti d’aigris préhistoriques…

Bon tout ça pour dire au cul au cul aucune hésitation, sans pied gauche orgasmique ou sans manif, avec notre bel outil clic clic, au centre de nos cuisses, l’orgasme est toujours de la partie…

PS: Pour celles qui se lèvent du pied droit, Copé coupez le son de votre étalon, ça vous fera un grand bien ou un bien fou car  » je suis fou du pain au chocolat » ne fait plus recette…Il faut humour savoir garder !

prose jouissive du premier juillet 2013

24 juillet 2013

C’est vrai de vrai

 

Les vrais gens, la bonne personne

les vraies femmes, la femme bonne…

le vrai cinéma, la bonne image

les vrais perles, le bon bijou

la vraie cuisine, la bonne bouffe…

le vrai dieu, unique car unique en son genre

le vrai bonheur, le sien évidemment

le vrai talent, Depardieu c’est fini hic 

le vrai couteau, à double tranchant

la vrai peste, la fausse a le choléra

la vraie cause, pour soi,  la fausse c’est pour les autres

la vraie larme, celle essuyée par Nicolas Sarkozy sur la joue de son épouse, un jour d’intronisation

le bon boulot, l’autre, c’est niveau smig

la bonne épouse, fidèle au lit et aux fourneaux

la bonne famille, six gosses, un chien et un pater noster  en dessert

la bonne personne, soi évidemment !

 

Vraiment?

Vraisemblablement !

 

 

23 juillet 2013

LA LIBERTÉ NE S’HABILLE PAS DE HAINE

Classé dans : Hi ronde d'ailes — eructeuse @ 7 h 43 min

Chaque matin que diable fait ou Dieu selon le pied qu’elle a posé au sol en premier, la bête tisse tisse sa toile, elle sait chaque acte, elle sait chaque geste, elle sait ce qu’elle fait, heureuse de son savoir, elle entonne de doux chants patriotiques appris à la source de son camp.

Son petit garnement aux yeux de braise l’admire inlassablement, elle est sa reine, elle est sa muse, elle est sa force, rien ne l’amuse rien de la distrait de son engagement.

La bête sait la force de sa partition, de sa répétition, elle sait la force de ses convictions…

La haine ne descend pas du ciel,

elle sort des abîmes d’une volonté puissante de dominance,

elle siège dans la pierre d’une aigreur où le cœur s’est noyé depuis longtemps.

La haine ne descend pas du ciel,

elle puise sa source dans les bas-fonds d’une religion de la supériorité de soi sur l’autre.

La haine ne descend pas du ciel, 

et tout s’enchaîne tout est fixé tout est joué, 

l’autre est un ennemi. 

La bête tisse tisse sa toile habille son petit garnement de son manteau de haine, 

tu es le plus beau le plus grand tu es le plus fort tu es le seigneur de tous les temps tu es mon sang,

du sang pur de nos ascendants que tu dois faire respecter,

tu dois te faire respecter. 

Chaque jour apporte son lot  de paroles 

chaque jour apporte son lot  de leçons 

chaque jour qui passe la bête tisse tisse son manteau de haine, distille son tribalisme, son égocentrisme…

Puis le fil de la toile se casse l’oiseau quitte le nid, tue symboliquement la bête nourricière,  il ne peut y avoir qu’un seul DIEU.

La haine ne descend pas du ciel,

elle est en chaque homme, libre à lui de ne pas en faire un dogme.

Libre ?

La liberté ne s’habille pas de haine… 

1...659660661662663
 

Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus